Telle est une Estelle

21 juillet 2016

LA robe... n'était pas seule !

Après vous avoir montré LA robe, ma robe de mariée qui a été la principale raison de ma désertion de ce blog pendant des mois, voilà que je dois me rattraper parce que j'ai plein de choses à vous montrer...

Dans ce projet, j'ai longuement tergiversé sur la problématique du soir... Je voulais ma robe de princesse à traîne mais comment on danse avec un truc pareil ? Surtout qu'on a pris des cours de danse avec chéri-chéri et notre chorégraphie endiablée n'était guère compatible avec une grosse meringue comme ça. Je ne suis pas très fan des remonte-traîne non plus...

J'avais en tête une robe en 2 versions jour et soir avec un bas amovible ou transformable dans ce genre :

Source: Externe

Source : Pinterest

Mais mon projet de robe (la découpe en "V" dans le bas du dos) ne permettait pas de faire un haut et un bas indépendant et je ne voulais pas faire une croix la-dessus (oui, je suis assez chiante). Je me suis donc rendue à l'évidence : il me fallait coudre une DEUXIEME robe... Oui parce que ça n'était probablement pas assez stressant de devoir finir LA robe, de faire moi-même les faire-part, mes accessoires et ceux du marié (quand je vous dis que j'ai encore des choses à vous montrer !) et la plupart des éléments de déco... Non, il fallait que je couse cette robe à une semaine du jour J. Suicidaire, moi ?

Oui, bon, une robe simple, hein, juste qui tourne un peu pour faire joli quand on danse avec un peu de tulle quand même pour faire mariée et puis quelques petits bouts de dentelle, et puis des découpes princesse et puis... Bon en fait, j'avais envie de quelque chose dans ce genre là pour le soir (en plus courte) :

Source: Externe

Rime Arodaky 2013 – Robe Nina

Je crois que j'étais dopée aux endorphines ou quelque chose dans ce genre parce que la semaine avant mon mariage (en congés heureusement...) j'ai fait des journées de folies en couture + bricolage jusqu'à pas d'heure... Et j'ai réussi à faire AUSSI ma robe du soir :

Alexandre Yagoubi 0044

Il me restait de la soie et pourtant j'ai utilisé la toile mikado synthétique que j'avais achetée à la base pour faire la toile de THE robe... Je lui trouvais un vrai potentiel à ce tissu et c'est pour ça que je n'ai pas osé tailler dedans pour une toile. J'ai aussi utilisé un peu de coton blanc pour doubler le haut et le bas est composé de 7 cercles (!!!) : 5 couches de tulle, une couche de mikado, et comme c'était encore transparent, une couche de doublure en coton/polyester tout doux qui ne se froisse pas.

Alexandre Yagoubi 0777

Pour le patron du haut, je cherchais des découpes princesses et j'ai taillé plusieurs toiles à partir de patrons différents qui à chaque fois n'étais pas satisfaisantes (beaucoup trop grand, mal coupé,...). C'est finalement, contre toute attente, le patron de la robe Zéphyr qui m'a sauvé la mise... Alors, bien sûr, il m'a demandé des adaptations car il s'agit d'un patron pour une robe en jersey, j'ai dû ajouter des cm au niveau de chaque couture mais la coupe était parfaite. J'ai aussi bien creusé le décolleté devant et dos puis ajouté un peu de dentelle (issu de mon stock de dentelle acheté pour une bouchée de pain il y a quelques années...), doublé de coton ce haut (toutes les couture sont à l'intérieur et donc invisibles) et cousu à ma jupe cercle multi-couches...

Alexandre Yagoubi 0779

J'ai ensuite cousu de petites pièces de dentelle dans le décolleté et en mancherons aux épaules, je n'ai malheureusement pas eu le temps de coudre celles du dos alors que je tenais particulièrement à ce détail mais elle était sortable quand même...

La ceinture est en liberty assortie à mes chaussures customisées maison :

Alexandre Yagoubi 0772

P1017087

Sandales Lilimill trouvées en soldes + Liberty Pepper bleu

... et au noeud papillon de l'homme fait main également :

Alexandre Yagoubi 0113

Un vrai noeud pap' réalisé avec ce tuto + vidéo pour apprendre à nouer un noeud papillon.

P1017091

J'avais ajouté une boucle et un petit bouton pression à l'arrière pour que mon homme puisse le passer facilement et rapidement sans avoir à refaire le noeud, ainsi qu'une petite étiquette personnalisée à l'intérieur (la date + un petit mot d'amûûûr).

J'ai adoré réaliser tous ces projets qui ont contribué à faire de notre mariage et de nos tenues quelque chose d'unique et de personnel. J'espère en tout cas que j'aurais d'autres opportunités de réaliser de tels projets (pas pour moi hein, je ne compte pas me remarier...), j'ai vraiment adoré !

Et voilà 2 jolies robes qui occupent de la place dans mon atelier depuis. J'aime bien les admirer encore un peu mais quand même, j'ai besoin de place pour les prochain projets... Je fais quoi, je les laisse là ou elle disparaissent dans une valise ? Et vous, si vous vous êtes mariée qu'avez-vous fait de votre (vos ?) robe ?

P1017070

P1017066

Au prochain (et dernier cette fois-ci...) épisode mariage, encore un peu de DIY mais ce ne sera plus de la couture !

Posté par unestelle à 18:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

16 juillet 2016

LA robe... dernier épisode : le résultat !

Mariée maintenant depuis 1 mois... Il est temps que je vous montre le projet qui a occupé tout mon temps, mon esprit et mon atelier couture pendant des mois : LA robe... Pour en savoir plus sur ce qui a mené à ce résultat, vous pouvez lire les épisodes précédents ici et .

Je vous laisse la découvrir à travers les magnifiques images du sympathique et talentueux photographe qui a immortalisé ce joli jour : Alexandre Yagoubi

Alexandre Yagoubi 0007

Alexandre Yagoubi 0009

Bustier recouvert de dentelle de Calais, ceinture en soie plissée. On aperçoit aussi les (vrais !) brides de boutonnage dans le haut du dos.

Et le cintre personnalisé DIY.

Alexandre Yagoubi 0006

Découpe de dentelle dans le dos, bas du bustier en "V" et plis de la jupe, petits boutons-perles et brides de boutonnage dans le dos.

Alexandre Yagoubi 0086

Oui, c'est joli les petits boutons dans le dos mais un peu galère... hein maman ? ;-)

Alexandre Yagoubi 0095

Alexandre Yagoubi 0097

J'ai des poches !!

Alexandre Yagoubi 0104

Il y a un jupon fait maison sous cette robe pour lui donner du volume...

Alexandre Yagoubi 0131

Mon homme qui découvre le dos de ma robe. Il n'a pas eu droit de mettre les pieds dans l'atelier pendant des mois et a découvert ma robe le jour J... je crois qu'elle lui a bien plu.

Alexandre Yagoubi 0514 recadrée

L'ampleur de la traîne

Alexandre Yagoubi 0721

Ouf ! Et voilà, je suis très contente et fière d'avoir mené ce projet à son terme, même si ça n'a pas toujours été simple. Un sacré défi relevé et j'ai appris beaucoup de nouvelles choses grâce à cette réalisation. Les nombreux éloges du jour J m'ont fait chaud au coeur et donné confiance dans mes compétences (moi qui ne la trouvais pas parfaite...)

J'ai encore 2 ou 3 petites choses de mon mariage à vous montrer (couture et DIY) dans un prochain article...

Posté par unestelle à 21:39 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : ,
25 juin 2016

LA robe... épisodes 2 à 5 !

Je vous avais laissé il y a quelques mois sur la présentation du projet de ma robe de mariée... Il m'a finalement pris tellement de temps que je n'en ai pas trop eu pour revenir ici vous tenir informés en temps et en heure. J'avais prévu plusieurs épisodes, je me rattrape un peu avec ce résumé des étapes précédentes :

Épisode 2 : les essayages

Eh oui les essayages ! Parce que j'avais beau être à peu près sûre que je voulais faire ma robe, vu le boulot que ça demandait, j'avais intérêt à ne pas me planter sur ce qui me va ou pas. Genre après 60 heures de couture me rendre compte que cette forme ne correspond pas du tout à ma morphologie...

Je n'avais pas encore un projet très précis de robe au moment des essayages et je souhaitais justement essayer des formes assez différentes pour voir ce qui me plairait porté (ce qui n'est pas tout-à-fait la même chose que ce qui me plaît sur Pinterest...)

J'ai fait des essayages dans 4 boutiques, dont 2 accompagnée de ma maman. Les boutiques refusent généralement que l'on prenne des photos pour éviter d'aller demander une copie de la robe de la boutique à une couturière... Hum, oui bon d'accord mais je n'ai pas copié un modèle tel quel d'abord ! Voici quelques photos prises dans une boutique bien sympa ; j'aurais probablement acheté ma robe là-bas si je l'avais achetée...

Essai 3 robes

Ça m'a fait découvrir ou confirmé que :

- la forme bustier est sympa mais j'ai des veines hyper visibles sur l'avant des épaules, ça me complexe, donc des bretelles en dentelle cacheraient ça joliement. Oui, je sais, j'ai des complexes étranges...

- une découpe de dentelle dans le dos, j'adore (la 3ème ci-dessus par exemple me plaisait beaucoup... de dos ! Je n'aimais pas le devant avec son décolleté trop carré et un plissé asymétrique au niveau de la taille qui ne la mettait pas en valeur)

- une jupe avec de l'ampleur, ça fait princesse, c'est trop beau. J'ai essayé quelques robes en tissu fluide plus près du corps (comme la première ci-dessus), je trouve ça très joli aussi, mais ça fait moins "mariée" à mes yeux. C'est vraiment l'occasion ou jamais de porter une robe avec jupons et volume. Et aussi l'occasion de coudre ce genre de forme. Lors des essayages, j'apprends qu'étant petite, il ne faut pas trop d'ampleur non plus afin que je ne me "noie" pas dans ma robe.

- Et je craque aussi pour une traîne, le truc que je ne pourrais jamais porter à une autre occasion ! Pour les même raison, pas trop longue la traîne. Il existe des jupe dont la forme fait une traîne à l'arrière et d'autre dont la traîne est une pièce à part, éventuellement amovible, je garde l'idée en tête pour une robe modifiable dans la soirée.

 

Épisode 3 : le patron

Quand je couds, même un projet "normal", je part toujours de l'idée et je cherche, dans un second temps, un patron approchant que j'adapte au besoin. Ce projet "exceptionnel" n'allait pas faire exception à la règle, aucun patron de robe de mariée ne ressemblant précisément à ce que j'avais en tête...

J'hésitais à faire une robe (en 1 morceau) ou un bustier + une jupe. Cette seconde solution me semblait plus simple car il ne demandait pas de manipuler une seule et même pièce imposante (des mètres et des kilos de tissus...)

J'ai tout d'abord découvert, grâce à Zibusine, les patrons "Truly Victorian" qui sont plutôt des patrons de costumes d'époque. Cette ripple skirt me faisait de l'oeil avec son ampleur plutôt à l'arrière. Et puis j'ai découvert les patron Marfy (sélectionner "Bridal" dans les catégories), gros coup de coeur ! Mais voilà le prix !! Mettre 70/100€ dans un patron m'embêtait un peu... En faisant ma robe moi-même, j'imaginais faire quelques économies et là... ça partait mal.

FS600

Marfy dress FS600

Je suis ensuite tombée sur Etsy sur un patron dont j'adorais le bas : de l'ampleur, une belle traîne et surtout, une forme en "V" dans le bas du dos que je recherchais. Il s'agit du patron Kwik Sew 3401, malheureusement, le vendeur n'expédie pas en France et le modèle - qui n'est plus édité - est en rupture de stock dans toutes les boutiques... J'ai eu toutes les peines du monde à m'en dénicher un mais je l'ai trouvé quand même :

3401a

Le haut ne correspond pas du tout à ce que je cherchais en revanche. J'imaginais un bustier très près du corps, voire un corset... Ça faisait longtemps que la corseterie me tentait, quelle meilleurs occasion qu'une robe de mariée pour s'y mettre ! J'ai donc choisi le patron Simplicity 7065 et on verrait bien ce que j'allais pouvoir faire de tout ça...

patron-simplicity-7065rr-jupons-poudeguisement

Épisode 4 : les tissus

Ce n'est pas très logique mais le tissu principal a été acheté avant même d'avoir trouvé le patron (un peu dangereux en termes de quantité)... Une super opportunité s'est en effet présentée : le déstockage des Tissus de la Mine à Angers avant déménagement de la boutique : de superbes tissus de mariage y était à -50% ! Et quand vous cherchez quelque chose comme 7 mètres de soie, je peux vous dire que la réduction est sacrément intéressante ! Il porte vraiment bien son nom ce magasin, c'est une mine...

J'ai choisi une jolie soie ivoire assez épaisse (un "mikado doupionné de soie", oui, rien que ça !) à 6,50€ le mètre et j'ai pris aussi un tissu synthétique écru qui avait un peu le même tombé à 2€ le mètre ! Parfait pour faire ma toile, allez hop, 7 mètre dans mon panier.

Pour la dentelle, ça a été un peu plus difficile à trouver. Je voulais une belle dentelle, type dentelle de Calais, quitte à y mettre le prix (j'avais besoin d'un petit métrage pour recouvrir le bustier + faire les bretelles et le dos) et ce n'est pas du tout le genre de chose que l'on trouve dans les merceries près de chez moi. J'avais un peu peur en achetant sur Internet car, même si je le fais très souvent, je ne voulais pas me planter sur une belle matière comme ça et aussi sur la couleur (il fallait qu'elle soit bien raccord avec ma soie). J'ai finalement acheté des échantillons sur le site Les tissus de Catherine qui m'ont fait me décider pour celle-ci + celle-ci qui est constituée de lignes de festons, idéale pour faire de jolies bordures. J'ai mis un peu de temps à me décider car je n'avais pas d'idée du métrage nécessaire et quand j'ai voulu commander, elle était en rupture de stock !! Et quand elle est revenue en stock, le prix avait augmenté de 25% ! J'ai fini par l'avoir au prix initial mais ça m'a un peu refroidit tout ça...

Au final, je suis ravie de mes tissus, je n'avais jamais eu entre les mains de si jolies matières et ça a été un réel plaisir de les coudre. J'ai quand même mis un moment avant de me décider à couper dedans...

 

Épisode 5 : la toile

C'est surtout elle qui m'a pris un temps considérable... Je n'ai finalement pas utilisé le tissu synthétique acheté aux Tissus de la Mine mais un coton écru tout simple.

Pour le bas, le patron était parfait, j'ai fait une pièce de ceinture à partir du bas du corsage pour maintenr la jupe et en attendant de savoir ce que j'allais faire précisément en haut Mon idée de faire un bustier + une jupe indépendante s'est voite révélée impossible avec cette forme de découpe dans le  bas du dos.

P1016606P1016607

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 J'ai raccourci un peu la traîne sur ma version finale et aussi ajouté un pli supplémentaire de chaque côté de la jupe dans lesquels j'ai caché des poches, parce que je trouve ça joli les poches sur une robe de mariée (et pratique pour avoir un mouchoir à portée de main...).

Pour ce qui est du haut, ce qui m'a posé un gros problème, c'est que je souhaitais un dos très décolleté. J'ai modifié le corset pour en faire une encolure en coeur et creusé le dos. Celui-ci baillait systématiquement sous les bras et dans le dos... C'est finalement un bustier beaucoup plus simple que j'ai utilisé avec de nombreux tâtonnements et modifications.

P1016668

P1016672

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous montre quelques images en cours de réalisation :

P1016937

Allez, on respire un grand coup avant de couper sa belle dentelle... pas le droit de se tromper, je n'en ai pas assez pour une pièce supplémentaire !

P1016955

On aperçoit la dentelle qui recouvre le devant du bustier + une partie du dos, la ceinture à plis religieuse qui suivent  la forme du bas du bustier (il s'agit d'une pièce rapportée coupée dans le biais du tissu) et la bande de brides élastiques. Je ne savais pas que ça existait mais c'est bien pratique pour faire plein de brides régulières pour des petits boutons. Je tenais à avoir plein de petits boutons-perles dans le dos mais ça ne suffit pas à fermer correctement un bustier baleiné près du corps, une fermeture invisible est donc cachée sous la bande de boutonnage :

P1016968

Le résultat final dans l'article suivant !

Posté par unestelle à 20:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
25 janvier 2016

Gilbert coat

Pour beaucoup d'entre vous, Gilbert évoque sûrement un pantalon ; celui de République du chiffon. Moi, ça m'évoque surtout mon grand-père qui portait ce prénom.

Tout est parti de ce moment un peu bizarre et pénible où l'on vide la maison de ses grand-parents et où chacun récupère quelques souvenir d'un endroit où il a grandi : un peu de vaisselle, un objet, des photos,... Et puis je suis tombé sur ce manteau, qui a probablement été peu porté vu son état mais surtout d'une très belle qualité : joli lainage chiné doublé de... lainage aussi mais plus fin. Il avait l'air super chaud, je l'ai proposé à mon homme mais c'est vrai que la coupe immense en largeur et longueur n'était pas très moderne. Ça me faisait mal au coeur de le voir partir chez Emmaüs ou autre. Je suis la première a leur donner des vêtements mais là, valeur sentimentale + belles matières m'ont convaincu de le garder et d'en faire quelque chose...

Voilà la bête avant son opération :

P1015166

P1015157

Pas très seyant.

Ca faisait un moment que le projet "manteau" était sur ma to-do list. En effet, le manteau que j'ai porté ces derniers hivers est celui que je porte depuis 5 ans (!!), que j'avais cousu ici et qui était lui même le clonage d'un manteau C*p C*pine porté pendant 3 ou 4 hiver... Le même manteau pendant toutes ces années (je suis frileuse, l'hiver dure longtemps chez moi pour les manteaux...) + la doublure qui commence à arriver à bout = il est temps de s'acheter se coudre un nouveau manteau !

En plus, ça me disait bien un manteau gris (et bien chaud !), c'était donc l'occasion idéale pour faire du "reconstructing clothes" à partir de ce manteau...

Mes principales inspirations, c'était ça :

manteau madeva

Source : Madeva

Source: Externe

Source

Une coupe assez cintrée en haut puis qui s'évase en bas, des poches avec rabat au niveau de la taille, j'aime bien aussi l'idée des plis creux et des pattes boutonnées au niveau des manches (qui existaient déjà sur le manteau "d'origine").

Partant de là, je me suis mise à la recherche d'un patron le plus approchant possible de mon idée. Et j'ai trouvé ça chez Lekala :

Source: Externe

Source: Externe

Pile ce que je cherchais ! J'adore ce petit manteau... L'image m'a aussi donné l'idée de souligner de passepoil noir différentes pièces (poches, pattes de manches) et un pli creux dans le dos.

Je me suis attelé au démontage total du manteau, qui est déjà en soi un très gros boulot.

P1015223

Puis, j'ai appliqué les pièces du patron sur mes pièces existantes pour voir si ça rentrait. A priori, pas de problème puisque ce manteau fait 2 fois ma taille, mais finalement, ça n'est pas si simple ! Le bas par exemple était un peu arrondi (comme une jupe en cercle), ce qui utilise beaucoup de tissu et n'était clairement pas possible dans le manteau d'origine. Pareil pour les manches qui était en 2 parties avec une découpe "tailleur", incasable dans ma manche d'origine, je l'ai transformée en manche droite... Quand on part d'un vêtement existant et non d'un tissu "vierge", on a certaines contraintes ! Mais aussi parfois des éléments que l'on peut réutiliser (boutonnières, épaulettes).

P1015514

P1015515

P1015522

Au final, j'ai du faire quelques adaptations mais je n'ai pas eu trop de difficultés à le coudre. Je me suis vite rendu compte que les poches au niveau de la taille, c'est joli mais absolument pas pratique, j'ai donc réalisé de fausses poches à ce niveau et des vrai plus discrètes, dans la couture des côtés.

J'ai été un peu déçue dans un premier temps des plis plats dans le bas du manteau (devant et dans le dos) qui me semblait très volumineux et je me suis demandé s'il fallait que je reprenne entièrement le bas. Comme souvent dans ces cas là, j'ai laissé reposer un peu le projet. Le manteau, stocké sur un portant a été un peu "écrasé" entre  des vêtements, et il a pris une forme moins volumineuse, comme ça tout seul alors que je m'étais battue avec mon fer à repasser pour y arriver... Quand je l'ai repris, je n'ai donc eu à faire que quelques finitions !

Et voilà le résultat :

P1016850

P1016854

P1016776

P1016774-1

P1016762

J'ai utilisé du passepoil en simili-cuir noir qu'il me restat d'un autre projet et des boutons récupérés il y a longtemps sur une veste. Au final, je n'ai acheté que le patron chez Lekala à 2€ et un petit morceau de doublure pour les manches et les poches, ainsi qu'un petit tour au pressing (c'est ce qui  a coûté le plus cher !) et vu la qualité de mon nouveau manteau, je peux vous dire que c'est une super affaire ;-)

Sa valeur sentimentale lui donne aussi un petit quelque chose en plus. J'ai l'impression de rendre un modeste hommage à mon grand-père Gilbert avec mon "média" favori ; la couture...

Posté par unestelle à 18:59 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 janvier 2016

12 mois de couture

Parce que j'aime bien faire un petit bilan en Janvier de l'année couture passée, je vous fais partager la version 2015 :

Une vingtaine de projets ont été cousus cette année dont un gros projet (1 manteau, ça devrait compter pour plusieurs projets...)

J’ai finalement été beaucoup plus productive que je ne le pensais, plus que d’habitude malgré la toile de ma robe de mariée qui m’a pas mal occupé ces derniers mois (et non, n'insistez pas, vous ne la verrez pas tout de suite…)

2015

Au total, j’ai cousu et terminé :
-   1 manteau d’hiver (que je vous montre bientôt)
-   8 robes - dont 2 offertes en cadeau
-   3 jupes
-   2 tops

Beaucoup de couture bébé cette année, puisque j’ai gâté 3 petites filles nées en 2015 : Louise, Chloé et Clémence. C’est très sympa à faire la couture bébé mais ça n’est pas parce que c’est 5 fois plus petit que c’est 5 fois moins de boulot ! Tout n'a pas été montré ici car je termine souvent le cadeau à la dernière minute et ne prend pas toujours le temps de le prendre en photo avant de l'offrir... Au total, j’ai donc fait :
-   2 robes
-   1 gilet cousu, 1 gilet tricoté
-   1 baby nomade
-   2 doudous
-   2 bavoirs

L'année 2016 sera évidemment très occupé par THE robe de mariée, que je considère comme le plus gros projet couture jamais réalisé.. Oh là là, j'ai la pression ! J'ai très envie en ce moment de me faire un peu de couture d'hiver, je pense m'autoriser 1 robe et 1 top avant de me consacrer entièrement à ce gros projet... Pour le reste, j'ai toujours autant d'idée et de projets mais je préfère ne pas trop y penser car je n'aurais pas beaucoup de temps à y consacrer jusqu'en Juin.

 

Posté par unestelle à 19:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

02 décembre 2015

La jupe Jacqueline

Ça fait un petit moment que j'ai acheté le patron du pantalon Jacques (République du chiffon) et un petit moment que je l'ai en projet dans un beau tissu marine foncé et avec sa fameuse ceinture "façon col" contrastante dans ce tissu japonais que j'adore (j'en avais utilisé pour les parmentures de ma jupe Châtaigne zippée mais il est si joli que c'est dommage de n'en mettre qu'à l'intérieur d'un vêtement...) :

Jacques

Grâce à ma jupe Châtaigne justement, je sais que ce tissu est un peu fragile. Les détails dorés ont tendance à partir au lavage (il faut dire que je la porte beaucoup cette jupe...). C'est là que j'ai eu l'idée de faire mon pantalon Jacques avec une ceinture amovible ! Ce qui me permet au passage d'en avoir plusieurs et de les changer selon l'humeur. Un peu dans l'esprit de ma robe "Ultimate Belladone", j'avais très envie de refaire un projet de ce type avec des détails réversibles, interchangeables ou autres...

Avant de me lancer dans la version définitive de ce pantalon, j'ai donc fait un essai... de jupe ! Ma logique me dépasse parfois moi-même.

J'ai voulu faire la même chose que pour la transformation du short Châtaigne en jupe avec le pantalon Jacques. L'idée étant :

- de tester mon système de ceintures amovible avant de couper dans mon beau tissu pour le pantalon. J'avais déjà fait par ailleurs une toile du pantalon pour en tester la coupe.

- d'avoir plusieurs ceinture adaptables sur la jupe ET le pantalon...

Bon, je vous le dis tout de suite, la transformation de Jacques en Jacqueline ne s'est pas passé sans encombres. Celle de Châtaigne avait fonctionné du premier coup, celle de Jacques a été une série de tâtonnements - je n'ai donc pas de tuto à vous proposer cette fois-ci :-(

J'ai longuement réfléchi à la façon dont je pouvais rendre ces ceintures amovibles. Par un zip ? des boutons pressions ? Il me fallait trouver quelque chose de souple et assez fin pour le confort et pour éviter une grosse sur-épaisseur au niveau de la taille. J'ai trouvé ça :

bande-pressions-noire

Du ruban avec de fines pressions tout le long que j'ai intégré à l'intérieur de la ceinture.

Je vous montre le résultat ?

P1016613

Hum... Quelle ceinture vais-je mettre aujourd'hui sur ma jupe...

P1016631

La noire classique ?

P1016621

Ou bien la noire et dorée, plus sophistiquée ?

A l'intérieur, ça donne ça :

P1016615-1

 C'est bien la même jupe et elle est bien noire et non bleue...

P1016619

Le système d'attache de la ceinture est caché derrière un ruban gros grain marine et blanc pour une plus jolie finition. Il fonctionne plutôt bien même si attacher tous les petits bouton d'une ceinture est un peu plus long et fastidieux qu'un zip par exemple. Mais sinon, la jupe peut aussi très bien se poter sans !

La jupe se ferme par 1 braguette zippée (pas très fan de la braguette à boutons d'origine) et 2 pressions kam. Celle du haut avait décidé de se mettre systématiquement de travers, j'ai dû la poser 4 ou 5 fois... et mon tissu a bien morflé à cet endroit. Heureusement, c'est à l'intérieur, ça ne se voit pas trop.

Et porté, ça donne quoi ?

P1016637

 P1016563

 Donnez-moi une jupe avec des poches et je ne peux pas m'empêcher d'y plonger les mains...

P1016576

Bon, eh bien je valide le système de ceintures amovibles interchangeables ! Il n'y a plus qu'à le mettre en pratique sur la version finale du pantalon... Je ne suis pas sûre en revanche de pouvoir utiliser les mêmes ceintures car il faudrait que le tour de taille du pantalon fasse pile la même longueur (et donc pile le même nombre de petits boutons pressions...)

A suivre...

Posté par unestelle à 20:43 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
11 novembre 2015

LA robe... épisode 1 : inspiration

Mon cher et tendre m'a demandé ma main il y a quelques mois. Et avant même de me lancer dans l'organisation du mariage, avant de savoir qui on allait inviter, où et comment, une chose était (presque) sûre : j'allais coudre ma robe de mariée !!

Je vous propose de me suivre dans cette petite aventure (oui, bon c'est relatif, mais pour moi c'est une aventure !!) en commençant par la recherche d'inspiration et la construction de mon idée de LA robe...

Je n'ai pas compté mes heures à explorer Pinterest, mais quel plaisir de se plonger dans cet univers riche et encore inexploré de ma part... J'ai épinglé quelques 300 images sur mon tableau dédié et j'ai bien eu envie de coudre une dizaine de robes de mariées différentes (ça se fait de changer toutes les heures de robe le jour de son mariage ?)

Il a donc fallut faire des choix. Une chose est très rapidement apparue : j'épinglais principalement des images... de dos de mariées ! J'adore que la robe soit plutôt simple devant (enfin pas trop quand même, j'ai une propension à aimer les robes meringuesques) mas surtout que le dos fasse un "effet wow"...

Ce qui ressort de ma petite sélection : un décolleté dos plongeant et le haut du dos (un peu) recouvert de dentelle.

Des exemples ?

Des dos de robes

Sources : Marie Laporte - Fils en C. - Philippe Apat - blog.headband.fr   
Stella York - Fabienne Alagama - EtsyPaul Johnson


C'est bien joli tout ça, et ça donnerai quoi vu de devant ?

C'était un peu moins clair au début, mais j'ai fini par me décider sur 2 détails au niveau du bustier : un décolleté en coeur et des bretelles en dentelle fines qui s'élargissent ensuite (plus explicite en images) :

Décolletés et bretelles

Sources : Womanbay - David Tutera for Mon Cheri - weddingkeep.com 
la mariee aux pieds nus - robe de cocktail pas cher - Etsy


Pour le bas de la robe, les détails sur lesquels je craque : une jupe volumineuse, une découpe en V et des plis dans le dos et peut-être des poches !!

détails jupe

Sources : Marie Laporte - Pronovias - La Sposa


Bon, j'espère que ça n'est pas trop ambitieux tout ça... On verra, en tout cas je kiffe ce nouveau projet !!

Il risque d'y avoir un peu moins de couture ces prochains temps par ici parce que ça va occuper un peu de temps et de place dans mon atelier. Et bien sûr, je ne pourrais vous montrer un résultat final qu'après le jour J (en Juin)...

Posté par unestelle à 18:09 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 novembre 2015

Révélation...

Ca fait un peu léger d'écrire un post juste pour ça me direz vous mais... pour moi ça a été une révélation de tomber sur ça !

Voici ce qui se passe DANS votre machine à coudre :

261015-7

Et vous, vous saviez ça ou vous découvrez aussi ?

Posté par unestelle à 20:44 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
22 octobre 2015

Celle qui revient de loin

Et une petite robe de plus dans ma garde-robe pour l'automne !fait main mars 2014

Alors, oui, elle revient de loin parce que c'était franchement pas gagné : un patronage maison (c'est parfois un peu aléatoire...) basé sur un chemisier du magazine Fait main, très largement modifié, un jersey assez fin et que j'ai voulu, pour des raisons esthétiques, utiliser dans le mauvais sens (perpendiculaire au "droit-fil" et donc extensible en longueur mais pas en largeur) et qu'à force de retourner, j'ai même réussi à faire certaines pièces sur l'endroit et d'autres sur l'envers du tissu (heureusement, ça ne se voit presque pas)... Et puis un abandon en cours de route parce que je me rendait bien compte que je faisais n'importe quoi dans ce projet. C'était d'ailleurs l'hiver dernier que j'avais entamé cette robe et puis là, je ne sais pas pourquoi, ça a fait tilt ! Ce tissu allait trop bien avec des pièces de ma garde-robe pour que je le laisse croupir là et je l'ai fini un dimanche, tout s'est bien enchaîné, comme quoi en fait mes approximations n'étaient pas si dramatiques...

 

P1016518

P1016547

J'ai souligné de passepoil les empiècements d'épaules et une découpe dos (avec un petit - trop petit - pli creux) et doublée entièrement la robe d'une doublure-maille (un jersey tout fin) bleu marine. Un petit point au niveau du décolleté s'est avéré indispensable pour ne pas voir la robe s'ouvrir à chaque mouvement (heureusement, j'ai ce petit top parfaitement assorti que je porte systématiquement avec).

P1016544

Posté par unestelle à 20:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
03 octobre 2015

La dernière de l'été

J'ai déjà entamé la couture d'automne... et d'hiver ! mais je ne vous avais pas encore montré cette petite couture d'été...

Il s'agit en réalité d'une toile, d'un test de patronnage mais comme :

- je ne réaliserai pas la version définitive avant au moins l'été prochain, si un jour je la réalise...

- j'ai finalement pas mal porté cette "toile" que j'aime bien,

je me dis qu'elle mérite quand même d'avoir une petite place ici.

J'ai eu l'idée de cette robe à cause / grâce à un joli coupon de tissu marine imprimé avec des oiseaux que j'ai acheté en ligne. Comme il n'était pas donné, je n'en ai pas pris que 75cm et je n'avais pas fait attention à la largeur : 110 cm. Tout petit coupon donc et difficile de lui trouver un projet adapté à sa taille. Si je "drape" le tissu sur moi (vous faites ça aussi ? ou  bien suis-je bizarre ?) pour voir un peu ce que ça donne un vêtement dans ce tissu, je constate qu'il est pile assez grand pour me faire une robe près du corps, ce sera vraiment tout (même pour une jupe, j'aurais aimé plus d'ampleur, donc plus de largeur, ça ne le fait pas...)

Je me plonge dans mes Burda et compagnie à la recherche d'une robe à la coupe près du corps et ne trouve rien de transcendant. Pinterest, objet de toutes les tentations, viendra comme souvent me souffler une idée :

Robe Bustier Impriméé Blanc sans manche coton Naf Naf femme | Place des Tendances:

Robe Naf naf

 L'idée, c'est donc une robe avec un décolleté en coeur avec une bande contrastante et des bandes sur les côtés que j'imagine comme une ceinture prise dans les pinces à l'avant et à l'arrière de la robe. Par contre le côté robe bustier, j'aime moins, j'ai toujours peur que ça ne tienne pas... Donc ma version aura des bretelles !

Etape suivante : chercher un patron qui me permette de faire ce genre de chose. Pour le haut avec décolleté en coeur et bande contrastante, j'ai trouvé ça chez Lekala :

Au final, j'ai pas mal modifié le bustier et complètement le bas, mais je suis bien partie de ce patron pour créer celui de ma robe. Le devant est en un seul morceau et le derrière en 2, pour le bas, j'ai simplement prolongé mes tracé pour faire une robe droite. Les pinces sont laissées "ouvertes" en dessous de la taille. J'aime bien le résultat devant mais pas trop à l'arrière, ça baille un peu trop à mon goût. Donc pour la version "définitive", je retiens de fermer les pinces dans le dos...

P1016412

Le tissu utilisé est un coton blanc à petits motifs gris, déjà utilisé en mode robe d'été pour mon "Ultimate Belladone", doublé de voile de coton blanc.

P1016414

P1016418

 

Posté par unestelle à 07:39 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,