Quand on aime le DIY, un mariage est l'occasion idéale pour faire plein de choses, surtout quand c'est le sien, qu'on n'a pas un gros budget et plein d'envies de déco... Comme vous le savez déjà, j'ai réalisé ma robe de mariée + celle du soir et les accessoires des mariés (noeuds de chaussures et ceinture pour moi + noeud papillon du marié, le tout en Liberty assorti).

Ça c'était pour la couture, et j'avoue ne pas avoir eu le temps de réaliser toutes les idées que j'avais en tête côté déco... Merci Pinterest, fournisseur d'un peu trop d'idées, c'est sans fin ce truc !

La déco tournait autour de 3 couleurs et de matières associées : le blanc (origami en papier, dentelle), le bleu (le bouquet de la mariée et des fleurs en papier de soie) et le beige (papier kraft, toile de jute). Ces couleurs et matières se retrouve à la fois sur le faire-part, la déco de table, de la cérémonie, les compositions florales,...

Pour commencer, voici nos faire-part 100% fait main (une soixantaine d'exemplaires) :

P1017587

Pochette en kraft découpée et pliée à la main + bande de toile de jute et dentelle fine

Le visuel en rond a été décliné sur d’autres objet de déco

P1017590

Invitation principale collée et 3 petits cartons (ou 1 ou 2 selon le type d’invitation) glissés dans une petite pochette. J’ai utilisé 2 perforatrices : une pour les coins en rond et une pour les coins en « dentelle »

P1017581

Le tout dans une enveloppe avec de jolis détails...

P1016948

... et un timbre personnalisé

Les grues en papier étaient un des éléments phares de la déco, elles ont une symbolique que je trouve très joli :
Symbole de paix et de longévité, la grue est un animal important pour le Japon, une légende dit : « Quiconque plie mille grues de papier verra son vœu exaucé. » Elle est également associée à une jeune fille japonaise, Sadako Sasaki, survivante d'Hiroshima, dont vous povez découvrir l'histoire ici.

En plus de cette symbolique, nous voyons régulièrement de vraies grues dans les champs autour de chez nous, depuis la fenêtre de la salle de bain. Je les trouve très belles et très gracieuses quand elles s'envolent.

De plus, j'ai appris ce pliage lorsque j'étais ado et, depuis, je plie très souvent des grues en papier. En fait, dès que je me retrouve avec un bout de papier dans les mains, il finit souvent en forme de grue : un papier de bonbon ou de sucre, un post-it, etc... Bon pas les factures quand même... Quoi que, je devrait peut-être, ce serait plus poétique. Le pliage que je réalise n'est pas le pliage "officiel" de la grue japonaise, elles sont un peu moins fines mais je préfère celui-ci car il est plus simple et ces grues ont la particularité de battre des ailes... Oui oui, elles battent des ailes quand on leur tire sur la queue (voir le tuto en vidéo)

Et vous savez quoi ? La première chose que j'ai offert à mon chéri, avant même que nous soyons ensembles, quand nous n'étions alors que collègues, était une grue en papier ! Et il l'a toujours...

J'ai donc passé pas mal de temps ces derniers mois à réaliser des grues. Une de mes collègues m'a donné un petit coup de main et en a réalisé quelques-unes et mes parents se sont chargé de réaliser des guirlandes avec celles-ci. Mais on était très loin des 1000 grues porte-bonheur !! Une fois mises en guirlandes, ma petite centaine de grue avait l'air bien riquiqui...

Alexandre Yagoubi 0304

 Notre cérémonie laïque qui devait se dérouler dans un parc sous un chêne centenaire a finalement trouvé sa place dans une orangerie pour cause de météo capricieuse. On aperçoit quelques guirlandes de grues...

Alexandre Yagoubi 0067

J'ai réalisé quelques grues "géantes" (environ 40 cm) en papier épais pour compléter et occuper un peu plus l'espace

Alexandre Yagoubi 0360

Quelques grues sont venues se poser sur le bouquet...

Alexandre Yagoubi 0092

...et dans mes cheveux !

P1017594

Mon papa a réalisé la plus grosse grue en... zinc ! Ancien couvreur-zingueur, c'est son matériau de prédilection. Et celle-ci est vraiment unique...

Je voulais aussi de grosses fleurs en papier de soie. Il ne me paraissait pas très avantageux de les acheter « toutes faites », non seulement parce que je ne trouvais ni la taille ni la couleur que je souhaitais mais aussi parce que les fabriquer soi-même est très simple. Vous trouverez plein de tutos sur internet.

Mon idée était de réaliser de grosses fleurs qui ressemble au mieux aux jolis hortensias de mon bouquet. Difficile de trouver du papier de soie de la bonne couleur. C’est dans cette boutique que j’ai trouvé le plus grand éventail de couleurs et des quantités intéressantes, j'ai choisi 3 nuances de bleu que nous avons mélangé. Finalement, je n’ai absolument pas eu le temps de réaliser mes fleurs, les jours précédents le mariage, c’est surtout ma robe qu’il fallait que je finisse ! J’ai donc confié cette mission la veille du jour J pendant lequel nous installions la déco à ma mère, ma tante, et quelques autres invités qui sont arrivés au fur et à mesure et ont mis la main à la pâte. Résultat : un nombre de fleurs impressionnant qui a permis de décorer l’orangerie et la salle du repas.

Alexandre Yagoubi 0179

Alexandre Yagoubi 0181

 

Alexandre Yagoubi 0492

La toile de jute associée à la dentelle se retrouvait en chemin de table et sur les photophores posés sur les tables (on en a mangé des yaourts la l..tière pendant 1 an pour avoir assez de photophores !!), dans le bouquet de la mariée et la déco florale de la voiture et la "boite à enveloppes".

Alexandre Yagoubi 0497

Les marques-places tout simples en kraft perforé (mêmes motifs que sur les faire-parts)

P1017605

Le visuel du faire-part décliné sur la boite à alliances...

P1017599

... sur des bouteilles d'eau servies au repas...

P1017597

... sur des sachets en kraft mis à disposition sur le "candy bar". Tout le monde pouvait ainsi ramener des bonbons de son choix, ça remplaçait les traditionnelles dragées.

Alexandre Yagoubi 0509

Et sur les cadeaux des invités DIY aussi : des mignonnettes d'alcool maison appelé "Confiture de vieux garçon"

 

Du DIY sous toutes ses formes donc, on s'est bien amusé !!