Je vous avais laissé il y a quelques mois sur la présentation du projet de ma robe de mariée... Il m'a finalement pris tellement de temps que je n'en ai pas trop eu pour revenir ici vous tenir informés en temps et en heure. J'avais prévu plusieurs épisodes, je me rattrape un peu avec ce résumé des étapes précédentes :

Épisode 2 : les essayages

Eh oui les essayages ! Parce que j'avais beau être à peu près sûre que je voulais faire ma robe, vu le boulot que ça demandait, j'avais intérêt à ne pas me planter sur ce qui me va ou pas. Genre après 60 heures de couture me rendre compte que cette forme ne correspond pas du tout à ma morphologie...

Je n'avais pas encore un projet très précis de robe au moment des essayages et je souhaitais justement essayer des formes assez différentes pour voir ce qui me plairait porté (ce qui n'est pas tout-à-fait la même chose que ce qui me plaît sur Pinterest...)

J'ai fait des essayages dans 4 boutiques, dont 2 accompagnée de ma maman. Les boutiques refusent généralement que l'on prenne des photos pour éviter d'aller demander une copie de la robe de la boutique à une couturière... Hum, oui bon d'accord mais je n'ai pas copié un modèle tel quel d'abord ! Voici quelques photos prises dans une boutique bien sympa ; j'aurais probablement acheté ma robe là-bas si je l'avais achetée...

Essai 3 robes

Ça m'a fait découvrir ou confirmé que :

- la forme bustier est sympa mais j'ai des veines hyper visibles sur l'avant des épaules, ça me complexe, donc des bretelles en dentelle cacheraient ça joliement. Oui, je sais, j'ai des complexes étranges...

- une découpe de dentelle dans le dos, j'adore (la 3ème ci-dessus par exemple me plaisait beaucoup... de dos ! Je n'aimais pas le devant avec son décolleté trop carré et un plissé asymétrique au niveau de la taille qui ne la mettait pas en valeur)

- une jupe avec de l'ampleur, ça fait princesse, c'est trop beau. J'ai essayé quelques robes en tissu fluide plus près du corps (comme la première ci-dessus), je trouve ça très joli aussi, mais ça fait moins "mariée" à mes yeux. C'est vraiment l'occasion ou jamais de porter une robe avec jupons et volume. Et aussi l'occasion de coudre ce genre de forme. Lors des essayages, j'apprends qu'étant petite, il ne faut pas trop d'ampleur non plus afin que je ne me "noie" pas dans ma robe.

- Et je craque aussi pour une traîne, le truc que je ne pourrais jamais porter à une autre occasion ! Pour les même raison, pas trop longue la traîne. Il existe des jupe dont la forme fait une traîne à l'arrière et d'autre dont la traîne est une pièce à part, éventuellement amovible, je garde l'idée en tête pour une robe modifiable dans la soirée.

 

Épisode 3 : le patron

Quand je couds, même un projet "normal", je part toujours de l'idée et je cherche, dans un second temps, un patron approchant que j'adapte au besoin. Ce projet "exceptionnel" n'allait pas faire exception à la règle, aucun patron de robe de mariée ne ressemblant précisément à ce que j'avais en tête...

J'hésitais à faire une robe (en 1 morceau) ou un bustier + une jupe. Cette seconde solution me semblait plus simple car il ne demandait pas de manipuler une seule et même pièce imposante (des mètres et des kilos de tissus...)

J'ai tout d'abord découvert, grâce à Zibusine, les patrons "Truly Victorian" qui sont plutôt des patrons de costumes d'époque. Cette ripple skirt me faisait de l'oeil avec son ampleur plutôt à l'arrière. Et puis j'ai découvert les patron Marfy (sélectionner "Bridal" dans les catégories), gros coup de coeur ! Mais voilà le prix !! Mettre 70/100€ dans un patron m'embêtait un peu... En faisant ma robe moi-même, j'imaginais faire quelques économies et là... ça partait mal.

FS600

Marfy dress FS600

Je suis ensuite tombée sur Etsy sur un patron dont j'adorais le bas : de l'ampleur, une belle traîne et surtout, une forme en "V" dans le bas du dos que je recherchais. Il s'agit du patron Kwik Sew 3401, malheureusement, le vendeur n'expédie pas en France et le modèle - qui n'est plus édité - est en rupture de stock dans toutes les boutiques... J'ai eu toutes les peines du monde à m'en dénicher un mais je l'ai trouvé quand même :

3401a

Le haut ne correspond pas du tout à ce que je cherchais en revanche. J'imaginais un bustier très près du corps, voire un corset... Ça faisait longtemps que la corseterie me tentait, quelle meilleurs occasion qu'une robe de mariée pour s'y mettre ! J'ai donc choisi le patron Simplicity 7065 et on verrait bien ce que j'allais pouvoir faire de tout ça...

patron-simplicity-7065rr-jupons-poudeguisement

Épisode 4 : les tissus

Ce n'est pas très logique mais le tissu principal a été acheté avant même d'avoir trouvé le patron (un peu dangereux en termes de quantité)... Une super opportunité s'est en effet présentée : le déstockage des Tissus de la Mine à Angers avant déménagement de la boutique : de superbes tissus de mariage y était à -50% ! Et quand vous cherchez quelque chose comme 7 mètres de soie, je peux vous dire que la réduction est sacrément intéressante ! Il porte vraiment bien son nom ce magasin, c'est une mine...

J'ai choisi une jolie soie ivoire assez épaisse (un "mikado doupionné de soie", oui, rien que ça !) à 6,50€ le mètre et j'ai pris aussi un tissu synthétique écru qui avait un peu le même tombé à 2€ le mètre ! Parfait pour faire ma toile, allez hop, 7 mètre dans mon panier.

Pour la dentelle, ça a été un peu plus difficile à trouver. Je voulais une belle dentelle, type dentelle de Calais, quitte à y mettre le prix (j'avais besoin d'un petit métrage pour recouvrir le bustier + faire les bretelles et le dos) et ce n'est pas du tout le genre de chose que l'on trouve dans les merceries près de chez moi. J'avais un peu peur en achetant sur Internet car, même si je le fais très souvent, je ne voulais pas me planter sur une belle matière comme ça et aussi sur la couleur (il fallait qu'elle soit bien raccord avec ma soie). J'ai finalement acheté des échantillons sur le site Les tissus de Catherine qui m'ont fait me décider pour celle-ci + celle-ci qui est constituée de lignes de festons, idéale pour faire de jolies bordures. J'ai mis un peu de temps à me décider car je n'avais pas d'idée du métrage nécessaire et quand j'ai voulu commander, elle était en rupture de stock !! Et quand elle est revenue en stock, le prix avait augmenté de 25% ! J'ai fini par l'avoir au prix initial mais ça m'a un peu refroidit tout ça...

Au final, je suis ravie de mes tissus, je n'avais jamais eu entre les mains de si jolies matières et ça a été un réel plaisir de les coudre. J'ai quand même mis un moment avant de me décider à couper dedans...

 

Épisode 5 : la toile

C'est surtout elle qui m'a pris un temps considérable... Je n'ai finalement pas utilisé le tissu synthétique acheté aux Tissus de la Mine mais un coton écru tout simple.

Pour le bas, le patron était parfait, j'ai fait une pièce de ceinture à partir du bas du corsage pour maintenr la jupe et en attendant de savoir ce que j'allais faire précisément en haut Mon idée de faire un bustier + une jupe indépendante s'est voite révélée impossible avec cette forme de découpe dans le  bas du dos.

P1016606P1016607

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 J'ai raccourci un peu la traîne sur ma version finale et aussi ajouté un pli supplémentaire de chaque côté de la jupe dans lesquels j'ai caché des poches, parce que je trouve ça joli les poches sur une robe de mariée (et pratique pour avoir un mouchoir à portée de main...).

Pour ce qui est du haut, ce qui m'a posé un gros problème, c'est que je souhaitais un dos très décolleté. J'ai modifié le corset pour en faire une encolure en coeur et creusé le dos. Celui-ci baillait systématiquement sous les bras et dans le dos... C'est finalement un bustier beaucoup plus simple que j'ai utilisé avec de nombreux tâtonnements et modifications.

P1016668

P1016672

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous montre quelques images en cours de réalisation :

P1016937

Allez, on respire un grand coup avant de couper sa belle dentelle... pas le droit de se tromper, je n'en ai pas assez pour une pièce supplémentaire !

P1016955

On aperçoit la dentelle qui recouvre le devant du bustier + une partie du dos, la ceinture à plis religieuse qui suivent  la forme du bas du bustier (il s'agit d'une pièce rapportée coupée dans le biais du tissu) et la bande de brides élastiques. Je ne savais pas que ça existait mais c'est bien pratique pour faire plein de brides régulières pour des petits boutons. Je tenais à avoir plein de petits boutons-perles dans le dos mais ça ne suffit pas à fermer correctement un bustier baleiné près du corps, une fermeture invisible est donc cachée sous la bande de boutonnage :

P1016968

Le résultat final dans l'article suivant !